01

Introduction aux bijoux éthiques

  • L’Histoire de la production de diamants.
  • Qu'est-ce qu'un bijou éthique?
  • Exemples de production de bijoux non éthiques.
01

Introduction aux bijoux éthiques

Dans la vie, nous nous efforçons tous de faire les bons choix, tant moraux qu’éthiques. En ce qui concerne ce que nous mangeons, nous nous efforçons de chercher des aliments naturels, pour ce qui est du maquillage, nous préférerons utiliser les marques certifiées « cruelty-free ». Pour un nombre croissant de consommateurs, l'utilisation de certains types de produits est très importante. Il en va de même pour l'achat de bijoux. Tout comme pour les marques de vêtements ou les fabriquants de chaussures, les bijouteries ont, eux aussi, une responsabilité en ce qui concerne la production éthique. Dans ce guide, nous expliquerons comment un bijou peut être classifié comme étant « éthique », en nous concentrant sur les diamants.

Histoire de la production de diamants

La première description écrite de diamants dans l'histoire de l'humanité a été trouvée en Inde et date du 4ème siècle avant JC. Cependant il faudra attendre le 15ème siècle pour que ces pierres précieuses fassent leur entrée dans les marchés européens et deviennent populaires parmi les élites. Au départ, l’Inde est le seul pays producteur de diamants. Pendant près de 300 ans, la nation asiatique est la seule à exploiter les diamants. Mais, comme avec toute ressource naturelle, des siècles d’exploitation du joyau finissent par peser. À partir du 18ème siècle, la demande de production de diamant devient excessive et l’Inde ne peut plus suivre. Tandis qu’une faible quantité de gemmes est trouvée au Brésil, l’attention se tourne vers l’Afrique du Sud. La découverte de la « star of South Africa» (« l'Étoile d’Afrique ») en Afrique du Sud, provoque une ruée vers le diamant. Les prospecteurs se mettent en route vers la nation africaine afin de profiter du trésor.

star of south africa
Trouvé en 1869, la Star of South Africa pesait 47,69 carats.

C’est à cette époque que naît l'industrie moderne du diamant. La production mondiale passe de 1 million de carats par an à 20 millions entre 1870 et 1920. Cette tendance à la hausse continue jusqu'en 2005, année où elle atteint 177 millions de carats.

Comment fabrique-t-on les diamants ?

Les diamants se forment dans les entrailles de la Terre et nécessitent des conditions extrêmes, température très élevée et pression gigantesque. Les mouvements des plaques de la Terre et les pressions extrêmes (parfois dues à d’anciennes éruptions volcaniques) poussent les pierres, protégées par la roche Kimberlite vers la surface jusqu’à des couches accessibles par l’exploitation minière. On note six étapes principales dans la fabrication des diamants, commençant dans la terre et jusqu’à votre bague de fiançailles, notamment:

exploration

L’Exploration.

Les roches kimberlites constituent la principale source de production de diamants. Les prospecteurs y cherchent à détecter les champs magnétiques indiquant la présence de diamants.

kimberlite
mining

L’Exploitation minière.

Des technologies spéciales sont utilisées pour retirer les gemmes du sol. Différents types de systèmes miniers sont utilisés, dépendant de l'emplacement des diamants. Parmi ces systèmes, nous notons:

quarry

Mines à ciel ouvert. C’est la forme d'exploitation la plus répandue, ainsi appellée lorsque les diamants se situent près de la surface.

underground mining

Exploitation minière souterraine : lorsque les pierres se trouvent plus profondément enfouis sous la terre, il est nécessaire de construire des tunnels d'extraction

offshore

Mines marines et alluviales. Lorsque les diamants sont enfouis dans les fonds marins

gold paning

Exploitation minière artisanale. : une manière non-industrielle, qui requiert une collaboration entre communautés locales à un niveau très élémentaire afin de miner les pierres.

sorting

Le Tri

La Une fois le diamant extrait, il sera trié en fonction de sa taille et de sa valeur potentielle. Sa forme, Sa qualité et sa couleur sont également prises en compte. Il en résulte des milliers de groupes.

sorting
polishing

La Taille et le Polissage

Si les diamants sont flamboyants une fois sertis dans les bijoux, ils ne brillent pas autant lorsqu’ils sont extraits des profondeurs de la Terre. D’où la nécessité d’employer des experts afin de tailler et de polir les pierres précieuses pour qu’elles soient prêtes à être vendues.

Cutting and polishing
manufacturing

La Fabrication

Une fois les diamants prêts à être transformés en produit fini, ils seront sertis dans les bagues, colliers et bracelets.

Manufacturing
retailing

Le Commerce du détail

Les bijoux sont vendus aux consommateurs ou à des grossistes. De nos jours, on estime que la valeur des diamants vendus au cours d'une année civile dépasse en moyenne £82 milliards dans le monde.

retail

Source: Swiss Gem Lab.

Les méthodes de production actuelles sont très efficaces, mais elles ont un coût. Avec une telle efficacité dans l’extraction et la fabrication de bijoux en diamants, le nombre de diamants restant sous la croûte terrestre ne cesse de diminuer. Ces dernières années, le manque de fabrication durable a entraîné une baisse du nombre de diamants exploités. Suite au pic de 2005 mentionné ci-dessus, la nécessité de produire des bijoux éthiques est devenue primordiale.

Qu'est-ce qu'un bijou éthique?

Quand on achète un bijou, on ne pense pas automatiquement à son origine. Toutefois, l’impact de l’exploitation des diamants et autres pierres précieuses sur l’environnement et les communautés minières est ahurissant. Afin de contrer tout dommage potentiel, des pratiques éthiques ont été adoptées pour améliorer à la fois la durabilité et la qualité de vie de ceux qui extraient les pierres précieuses. Ces modifications ont été mises en œuvre de plusieurs manières.

chain

Transparence de la chaîne d'approvisionnement.

Un nouvel élan a été donné pour que chaque étape du processus d’extraction du diamant soit enregistrée et publique. Cela signifie qu’un diamant peut être tracé à partir du moment où il est extrait du sol, jusqu’au moment où il est utilisé en joaillerie.

De nombreux progrès ont été réalisés à cet égard, la De Beers allant même jusqu'à créer une plate-forme blockchain leur permettant de retracer le parcours de tout diamant de la terre jusqu'à la vitrine d’un magasin. Cela garantit que seules des méthodes durables ont été employées.

ban

Non au travail des enfants.

Il va sans dire que le recours au travail des enfants - en particulier dans des conditions aussi difficiles – est intolérable dans le monde actuel. Cependant, et aussi choquant que cela puisse paraître, certaines mines en Inde et en Afrique utilisent encore ce type de main-d'œuvre. Les enfants employés dans les mines n’ont pas accès à l’école et, de fait, sont condamnés à une vie entière dans les mines. Il est évident que partisans de bijoux éthiques interdisent le recours à une main-d'œuvre mineure. Bien qu’il existe des lois interdisant l’emploi d’enfants mineurs, certains pays en développement ne les appliquent pas. Il existe des organisations telles Diamonds for Peace dont la mission est d’améliorer les conditions et les statuts sociaux des mineurs et de promouvoir l’éthique et le commerce équitable.

community

Plus d’argent et de ressources sont reversés à la communauté locale.

Le gouvernement des pays dotés de mines de diamants bénéficiera souvent de la taxation sur les gemmes et des accords de partage des bénéfices. Les sociétés minières prennent également un pourcentage élevé sur l’argent gagné. Les diamants éthiques ne peuvent être classés en tant que tels que s’il est clairement établi que la communauté locale reçoit une part juste et équitable de l’argent généré. Cet argent peut être réinjecté dans des programmes d’aide sociale tels que l'éducation, la santé et le logement. Il est difficile de savoir avec certitude si les diamants que vous achetez proviennent de régions où la main-d’œuvre bénéficie d’une rémunération juste et équitable. C’est pourquoi il est préférable de faire appel aux instituts du commerce équitable. Ils aident à mettre en place un système dans lequel les mineurs de diamants peuvent profiter des bénéfices de manière directe.

recycle

Diamants recyclés.

Le recyclage est une option viable pour la communauté diamantaire. Elle est durable parce que les pierres précieuses sont réutilisées. En utilisant des bijoux déjà achetés, vous éliminez le processus d'extraction.

environment

Un impact limité sur l'environnement.

Bien que l’extraction de diamants soit moins dangereuse pour l’environnement que la plupart des autres activités minières (principalement grâce à l’absence de substances nocives), elle présente néanmoins un risque potentiel. En déchirant de larges couches de la croûte terrestre, les écosystèmes locaux peuvent être gravement perturbés. Cela peut avoir un impact négatif sur la faune, la verdure et même les petits villages si leur système d'approvisionnement en eau est perturbé.

Dans des pays comme la Namibie et le Botswana, des systèmes ont été mis en place pour garantir la protection de l'écosystème environnant lors de l'exploitation minière. Les mines artisanales sont également un excellent moyen de réduire au minimum les dommages causés au monde qui nous entoure.

Exemples de production de bijoux non éthiques

Que se passe-t-il lorsque des pratiques contraires à l'éthique sont utilisées pour extraire des diamants ? Jetons un coup d’œil à quelques exemples de décisions immorales ayant eu un impact négatif sur les communautés et l’écosystème.

Sierra Leone

Diamants de conflit au Sierra Leone

Ravagé par la guerre civile entre 1991 et 2002, le Sierra Leone, en Afrique, reste l’un des pays le moins développé du monde. La raison principale du manque de développement provient de l’utilisation de « diamants de conflit ». La Guerre Civile a été financée principalement par l'argent généré par la vente de diamants. Aujourd’hui, malgré des recettes de l'ordre de 250 millions de dollars chaque année, seulement un maigre pourcentage de cette somme est restitué aux communautés auxquelles appartiennent les mineurs de pierres précieuses, et ce dû à la corruption généralisée. De plus, les conditions de travail appliquées sur place sont inacceptables dans la plupart des pays développés – les mineurs ne sont rémunéré que s’ils trouvent des diamants et la population du Sierra Leone est exploitée par des sociétés minières artisanales.

eco-damage

Destruction de l'environnement local à travers l'Afrique

C’est un problème courant qui prévaut dans beaucoup de régions d’Afrique. On peut citer en exemple la mine de diamants Finsch en Afrique du Sud, comme ayant le pire impact sur l’écosystème. Le cratère d’où sont extraits les diamants de cette mine a une largeur de 530 mètres et une profondeur de plus de 300 mètres. L'ampleur même de cette mine a eu un impact majeur sur le monde qui l'entoure.

Les rapports suggèrent que les maladies affectant à la fois les humains et les animaux dans la région sont courantes. Cela est dû en grande partie à la contamination des sources d’eau dans la région. La perturbation du niveau de kimberlite dans le substrat rocheux a entraîné la pénétration de polluants non naturels dans les cours d'eau et les rivières, entraînant la présence d'éléments toxiques dans l'eau.

child-labour

Travail des enfants dans les mines en République Démocratique du Congo

Nous avons déjà évoqué l’usage du travail des enfants, contraire à l’éthique, dans certaines mines. Le cas de la RDC est sans doute le pire.

Une récente étude de Swedewatch a révélé que sur 49 personnes interrogées dans une communauté minière locale, seule une personne interrogée aurait nié le recours au travail des enfants. Le rapport a également remis en question la moralité des compagnies suédoises qui utilisent les diamants de cette région dans leur production. Ce ne sont là que quelques exemples des pratiques contraires à l'éthique en cours dans l'industrie de la bijouterie. Bien que beaucoup de progrès aient déjà été fait en la matière, il est important que de continuer à combattre les problèmes en cours.