04

L'impact de l'industrie de la bijouterie

  • Actions et sanctions prises.
  • Commerce Équitable.
  • Comment les diamants éthiques sont en train de changer l'avenir de l'industrie du diamant
04

L'impact de l'industrie de la bijouterie

Des mesures importantes ont été prises à l’intérieur et à l’extérieur de l’industrie de la bijouterie pour tenter d’arrêter la production non éthique. Voyons certaines des mesures qui ont été prises.

Actions et sanctions prises

Des mesures ont été prises pour endiguer le flot de la fabrication de bijoux non éthiques. Celles-ci ont exposé les moyens par lesquels les travailleurs des mines peuvent recevoir un traitement plus juste et plus équitable.

kimberley process

Le processus de Kimberley

Le Processus de Kimberley (PK), a été créé en 2000. C’est une organisation soutenue par les Nations Unies qui s’efforce de supprimer la production de diamants de guerre. Depuis sa création, l’organisation affirme avoir arrêté 99,8% de la production mondiale de ce type de diamants. Elle s'assure que des normes strictes soient respectées par l'utilisation d'un processus de certification. Tout produit portant le sceau d’approbation KP a été rigoureusement contrôlé, et les fabricants ont fourni des informations telles que:

  • La transparence sur le transport des diamants. Un échange de données statistiques. Le respect évident de la législation nationale sur les contrôles à l'exportation, à l'importation et internes

Au moment où ces lignes ont été écrites, on compte 54 participants qui adhèrent aux sanctions strictes énoncées par le KP. L’équipe de Direction est décidée par un vote annuel, avec un vice-président nommé (prêt à intervenir et à prendre les rênes pour l'année suivante). En 2019, l'Inde présidait l'organisation, la Russie assurant la vice-présidence.

global witness

Global Witness

Global Witness (GW) ne se concentre pas uniquement sur l'industrie du diamant, mais elle contribue à l’effort pour dénoncer le recours à des pratiques contraires à l'éthique et néfastes. Plutôt que d'appliquer la législation elle-même, GW s'efforce de dénoncer les mauvaises pratiques et de les faire connaître au grand public. C’est pour cette raison qu’ils servent comme partenaires non officiels du PK, en travaillant à leurs côtés pour signaler les sociétés minières qui ne maintiennent pas de pratiques éthiques. En fait, c’est GW qui a découvert et montré comment un commerce de diamants brut finançait la guerre civile en Angola en 1998. Cela a conduit à la première réunion de l'organisation du PK, quelques années plus tard. GW utilise un certain nombre de méthodes pour dénoncer publiquement ces problèmes, notamment :

  • Filmer en cachette, attraper des gens en flagrant délit. Images satellite et images de drones. Analyse des données pour détecter les anomalies et approfondir l’investigation. Sources anonymes se trouvant sur place

Au fur et à mesure que l'organisation grandit de plus en plus d'exemples de production de diamants non éthiques seront dénoncés.

Commerce Équitable

Parallèlement à ces importantes initiatives, on trouve des projets plus modestes créés dans le but de fournir un salaire juste aux travailleurs. Ils se concentrent principalement sur l'exploitation minière artisanale - une zone difficile à surveiller en raison du manque de juridiction en place.

ddi

Diamond Developing Initiative (DDI) (Initiative de Développement de Diamants)

La Diamond Developing Initiative (DDI) utilise un certain nombre de techniques pour garantir aux communautés minières locales les bénéfices du travail ardu qu’elles pourvoient. La DDI utilise un certain nombre de méthodes pour améliorer un tant soit peu la vie des villageois africains. Ils :

  • Adhérent aux règles et réglementations définies par le KP. Travaillent avec les gouvernements locaux pour enregistrer tous les mineurs (y compris les creuseurs, les travailleurs auxiliaires et les commerçants). Ceci confère une légitimité à tous les mineurs et aide à mieux les protéger. Organisent les mineurs en associations. Cela donne aux travailleurs l'occasion d'apprendre comment améliorer à la fois les méthodes d'extraction et leurs conditions de travail. Cela leur donne une chance de commercialiser leurs biens. Fournissent à chacun un moyen clair d’améliorer sa qualité de vie. Cela implique assurer un meilleur accès à l’eau potable et à une éducation. Certifient que les diamants sont obtenus de manière éthique grâce à la certification Maendeleo Diamond Standard.

Parmi les projets récents, citons l'aide à la propagation de la crise d'Ebola et la fourniture aux travailleurs de machines plus efficaces.

fair trade

Rapaport Fair Trade

Rapaport Fair Trade est un rien différent. En en plus d'aider les communautés minières il consacre beaucoup de ses ressources à mieux éduquer les bijoutiers. Ils ont un énoncé de mission très clair :

  • Assurer que l’extraction des diamants et autres pierres précieuses se passe en respectant les droits de l’homme et n’occasionne pas de dommages environnementaux. Assurer que le négoce des diamants et autres pierres précieuses assistent à la croissance positive et à l'autonomisation des communautés qui extraient les diamants. Éduquer le plus grand nombre possible d’individus dans l'industrie de la bijouterie, tels les consommateurs, les activistes, et les étudiants.

Fondé en 1978, le RFT est l'un des plus anciens établissements du genre. Ils ont joué un rôle déterminant dans la formation du Processus de Kimberley. Comme la plupart des organisations de ce type, elles s’efforcent de rendre le processus d’exportation aussi transparent que possible.

Comment les diamants éthiques changent l'avenir de l'industrie du diamant

Le monde d’aujourd’hui est très différent de ce qu’il était il y a quelques décennies. Avec une prise de conscience croissante sur la manière dont nos actions affectent le monde et les personnes qui nous entourent, l'impulsion supplémentaire donnée aux pratiques éthiques a déjà eu un impact sur l'industrie du diamant. Mais en quoi cela va-t-il changer le secteur ?

blockchain

Utilisation de blockchain à grande échelle

Comme mentionné précédemment, la De Beers a déjà expérimenté la technologie de la blockchain pour suivre le transport des diamants. Le succès initial pourrait occasionner une différence énorme dans la façon dont elle envisage le futur. Il est envisageable, par exemple, que tous les fournisseurs se mettent à utiliser la blockchain pour savoir d'où proviennent leurs envois et s'ils sont issus de sources éthiques ou non. Il serait même possible que cela devienne la norme pour les consommateurs d’utiliser cartes d’identités de spécialistes pour rechercher eux-mêmes le trajet exact sur une base de données en ligne.

consumers

Pression des consommateurs

Les gens s'intéressent de plus en plus à la provenance de leurs produits. Les points de vue environnementaux en particulier ont radicalement changé au cours des dernières décennies. Dans le passé il aurait semblé impensable pour un pays comme les États-Unis de placer le mode de vie écologique avant la croissance économique, mais une étude récente a révélé que 70% des Américains pensaient qu'il s'agissait d'un problème plus urgent. Avec une vision tellement différente du monde qui nous entoure, il semble clair que le besoin de diamants produits de manière éthique ne fera que s'intensifier.

promo

Promotion des "faux" diamants

Un sous-produit naturel de cela a été une plus grande valeur accordée au développement de ‘faux’ diamants. Si certains soutiennent qu’ils ne peuvent pas se comparer à la réalité, ils offrent en revanche une solution très favorable à l’environnement. Il existe maintenant un marché bien défini pour les personnes désireuses d’investir dans autre chose que le produit naturel.

Indépendamment de ce que l'avenir nous réserve, nous pouvons être certains que les produits éthiques auront un impact considérable sur celui-ci.